<Glazblog/>

Saturday 20 December 2014

Sims4 WTF

My son Gabriel got as a present the Sims4 game for Windows. He tried to install it on his Win7 Ultimate 64bits box but no luck at all, Origin crashing in msvcr100.dll with a c0000417 error. Despite of looking everywhere for an hour, we could not find a fix. Since I'm sure some of my readers have already hit - and solved - this issue, can you please help? Thanks a lot !

Thursday 18 December 2014

Bulgaria Web Summit

I will be speaking at the Bulgaria Web Summit 2015 in Sofia, Bulgaria, 18th of april.

Logo sur MO5/TO7/TO9, une tranche de vie (de geek)

À cause de Samy Rabih sur twitter, on vient de me rappeler un épisode plutôt sympa de ma vie de geek... Quelques jours après le bac, mes profs de physique et maths de terminale, Patrick Foulon (désormais directeur du Centre International de Rencontres Mathématiques à Marseille, cordial salut à lui s'il lit ces lignes) et Francis Rabany (un pote, un type en or avec un coeur grand comme ça, malheureusement décédé en 1997), m'ont contacté à cause de ma très forte tendance à occuper la salle d'informatique de l'école pendant toutes mes heures libres. Enfin presque toutes mes heures puisque je m'occupais aussi du Labo Photo de l'école avec la très charmante et très délicieuse Catherine Leclere-Bessonnet. Réunion avec eux dans des locaux derrière le périph Porte d'Orléans. En gros, ils montaient une boîte de logiciels éducatifs avec Belin et me proposaient d'écrire from scratch, pour le plan Thomson MO5/TO7/TO9 de l'Éducation Nationale, un langage LOGO complet...

J'ai commencé à bosser dessus immédiatement, avec des grands plongeons dans la ROM et le processeur 6809 pour l'accès au crayon optique. J'ai pour la première fois de ma vie passé mes vacances d'été dans les Landes avec une bécane complète (et c'était pas un laptop et y'avait pas de connectivité hein). Rabany et moi passions des heures au téléphone chaque jour pour la définition des fonctionnalités, c'était un vrai bonheur. Le plus pénible était la sauvegarde sur cassette, qui pour éviter le piratage (tu parles!!!) utilisait un décalage en fréquence rendant la recopie de cassette sur cassette impossible sans matériel trafiqué. Enfin, ça ne m'a pas arrêté très longtemps hein :-)

Fin août, l'interpreteur était fini, avec plein de basic et d'assembleur dedans après donc moins de deux mois de développement. Il était très simple, super-lightweight, avec de la vraie récursivité et tout. Fin septembre, il était sous jaquette et vendu à l'EN. Je dois encore avoir une copie d'origine chez mon père...

Si vous avez fait du LOGO à l'école sur un ordinateur Thomson dans les années 80, c'était donc à cause de moi. Désolé :-)

Wednesday 26 November 2014

Yosemite maximize/fullscreen button

The always remarkable Wladimir Palant has found a fix for the most annoying OS X "feature" ever, the change of behaviour of the window maximize button. In Yosemite, it now defaults to fullscreen and you have to press the Alt key to get the "classic" behaviour of window maximization. This is so painful all the people I know are currently asking how to reverse that. Given the very negative feedback, I'm pretty sure Apple will at some point in the future introduce a defaults allowing to reverse that from the command line, but for the time being we're all cursing in front of our Mac when we toggle an app fullscreen instead of maximizing it. Apple, read it well: One Does Not Change a 25 Years Old Behaviour; remember the Windows Start button. Oh, and the fullscreen standalone button on the right hand side of the titlebar was better than the current Yosemite blurby hack.

Soooo... Wladimir found that free piece of software called BetterTouchTool (BTT). Follow the steps below:

  1. Download BTT and install it.
  2. During installation, your mac may ask you to allow Preferences to control accessibility, that's normal
  3. In the main BTT window, click on the Other button in the main toolbar

    (image 1)

  4. Create a new trigger and select the "Leftclick Green Window Button"

    (image 2)

  5. Click on the Predefined Action dropdown button and type "zoom" in the search field

    (image 3)

    select "Zoom window below cursor"
  6. Create a new trigger again and select again "Leftclick Green Window Button" (see step 4 for the image)
  7. Check the "Opt" button

    (image 4)

  8. Click on the Predefined Action dropdown button and type "full" in the search field

    (image 5)

    select "Enter fullscreen"
  9. You can now close the window ; make sure BTT is running at all times.

Thanks Wladimir and thanks BTT! Not perfect but better than regular Yosemite's behaviour!

Thursday 20 November 2014

Spammeurs téléphoniques

À la demande générale, et pour faire plaisir au petit Laurent qui a l'air hagard face aux hordes déchaînées de spammeurs téléphoniques, voici mes dix techniques de gestion de la chose:

1. la simple

Écouter précisément la première phrase du spammeur ou de la spammeuse, celle qui sonne dans le genre « je suis monsieur machin de la société Truc » et dire immédiatement « non merci, au revoir » et raccrocher. Si on vous rappelle, ce qui m'est déjà arrivé, laissez libre cours à votre colère, au moins ça défoule.

2. la fourbe

Bien écouter le nom de la société mentionné dans la première phrase et interrompre immédiatement haut et fort le spammer/la spammeuse avec un « savez-vous que votre société ne nous a toujours pas payé un contrat de trois cent quarante mille euros d'il y a six mois ? ».  C'est alors l'autre côté de la ligne qui raccroche très vite, en général.

3. la pas pressée

Rentrer dans le jeu du spammeur/la spammeuse et les faire poireauter au moins 3 minutes au téléphone avec des questions totalement débiles, délai à partir duquel l'écran de contrôle de leur manager vire au rouge. Lachez-vous juste après...

3. à la Francis Blanche

Jouer le vieux con à moitié sourd avec un accent à couper au couteau. Genre « Allo pichour ??? Ché fou zentend mallll, pourrrrrriez-fou parler très plus fort ? ». En général, le spammeur/la spammeuse craque dans la première minute. On peut aussi jouer le bègue, c'est très efficace, mais plus lent.

4. la fachée

Interrompre dès la seconde phrase avec un « m'avez-vous demandé si vous me dérangez ? Et bien vous me dérangez. Vous vous prenez pour qui ? » et laisser venir le reste.

5. l'informée

Interrompre dès la seconde phrase avec un « je travaille chez Orange et suis sur liste anti-prospection, vous n'avez pas le droit de m'appeler, quel est le nom de votre entreprise et d'où appelez-vous ? »

6. la coquine

Commencer à causer de tout et n'importe quoi avec le spammeur ou la spammeuse pour arriver à leur faire dire des trucs qui n'ont rien à voir avec leur appel. En général, j'arrive à leur faire dire de quel pays ils appellent et je diverge vers le tourisme dans leur pays et le climat du jour. Au bout de trois minutes, ils me larguent et ne me rappellent plus jamais.

7. l'experte

Dès que le spammeur ou la spammeuse a présenté son produit, lui dire que son produit c'est de la merde avec des arguments techniques de tous ordres pour finir par un « vous savez que vous pourriez avoir des ennuis si des gens portaient plainte contre leurs produits ? ». J'ai fait ça récemment avec un vendeur de fenêtres. Une variante est de dire très tôt « ah mais je suis déjà client chez vous » genre j'ai déjà acheté vos super-fenêtres il y a un an merci au revoir.

8. la très pressée et très efficace, ma préférée

En générale, le spammeur ou la spammeuse décline son identité puis vous demande si vous êtes bien Monsieur ou Madame Machin. Répondez tout simplement "ah mais pas du tout ici c'est une entreprise". Dans 99% des cas, ils couperont court à la conversation et ne rappelleront pas.

9. la geek

Avoir un fichier de sons particulièrement pénibles à entendre, genre craie qui crisse sur un tableau, sur son ordi et le jouer dans le micro de votre téléphone. Je l'ai fait une ou deux fois, c'est assez sympa.

10. la rageante

Faire semblant d'être TRES intéressé et couper la conversation au milieu d'une phrase comme si c'était un problème technique. Le spammeur ou la spammeuse va vous rappeler, faites ça quatre ou cinq fois. En tout il y en a pour 40 secondes environ en tout. Ils vont craquer avant vous :-)

Je dois mentionner un  cas spécial : j'ai été appelé en début de semaine pour... de la VOYANCE ! J'ai été tellement étonné de la chose que je me mis à éclater de rire au téléphone et me foutre de la tronche de la spammeuse qui n'arrivait plus à placer une. Je lui ai raccroché au nez après une bonne minute d'éclats de rire et un « ma pauv'dame, merci pour l'éclat de rire » final.

Lettre à une tarée

Ceci est une lettre ouverte à la connasse profonde, tarée majeure, qui m'a grillé une priorité en roulant à 80 km/h en zone 30 ce jeudi 20 novembre à 08h38 au croisement entre la rue Jeanne D'Albret et la rue Rouget de Lisle à Saint-Germain en Laye.

Chère connasse pressée,

Je me tamponne que votre fils soit en retard à l'Institut Notre-Dame de Saint-Germain en Laye (où vous l'avez déposé sous mes yeux) ou pas, qu'il soit en retard par sa propre faute, la vôtre ou celle des embouteillages. J'attends de pouvoir quitter mon domicile et rejoindre mon lieu de travail sans avoir à entrer en collision latérale mortelle avec une furie demeurée dans votre genre.

Si je n'avais pas laissé - ce que je fais toujours - traverser une enfant sur le passage piéton, si cette seconde de ralentissement ne m'avait pas été accordée par le destin ce matin, je serais entré sur ce croisement au moment où vous avez grillé la priorité parfaitement signalée par un panneau et une ligne au sol et vous seriez morte, votre fils serait mort, tous deux encastrés à grande vitesse dans le côté droit de mon véhicule. Je serai moi-même fort probablement en assez méchant état, vu la vitesse délirante à laquelle vous rouliez.

Vous n'avez aucune excuse : vous empruntez très certainement ce chemin plusieurs fois par semaine et vous saviez pertinemment qu'il y avait là une priorité, vous saviez parfaitement que cette priorité est dangereuse, vous saviez parfaitement que vous êtiez à proximité d'établissements scolaires en zone à vitesse limitée puisque vous alliez y déposer votre fils.

Vous avez sciemment mis en danger au moins trois personnes pour quelques minutes de retard au bahut et il s'en est fallu aujourd'hui de peu que le retard de votre fils ne se transforme en absence définitive. Rien ne peut justifier votre comportement potentiellement suicidaire et meurtrier et ces quelques lignes sont bien peu cher payé.

Je vous méprise, espèce de crème d'andouille à un pourcent de matière grise.

Wednesday 19 November 2014

All words ending in -ism are bullshitism

Through twitter, I stumbled upon this document logorrhea. I found it so silly that I need to post something here. I am expecting trolls to wake up so comments will be closed on this post, exceptionally.

Let me revisit the 13 bullet points present in that article:

Using "guys" to mean "people"
I find this ridiculous. One just does not change a living spoken language like that. Complaining about that makes people think about it while most of them were not thinking that way, and were certainly using "guys" in a totally non-sexist way.
Using "girls" for "women"
This is again ridiculous and so US-centric. Here in France, women of all ages call themselves "les filles" and I never heard anyone complain.
"Mom" as an example of non-tech user
All W3C co-workers can testify I often quote my dad as an example of non-tech user. For two reasons: first, my mom passed away ten years ago; second, my dad is an excellent non-tech beta-tester. Anyway, I would happily use "mom" if my mom was still here AND a non-tech user. This is none of your business anyway if I want to mention my mom or my dad.
Using avatars that are male by default
Seriously? This sounds like the rant of a frustrated 10 years old kid (and I don't even know if the person who wrote the article is a woman or a man, old or young, westerner or not, I just do not care)...
Describing software or algorithms as “sexy”, “hot”, etc.
Some of my friends can testify I used to describe the beauty and the "sexyness" of some complex proofs in maths. They did the same, men or women. This is not going to change, and I find this request absolutely ridiculous and having nothing to do with sexism.
Assuming women they meet are in non-technical roles.
Here, the author has a point. Agreed.
Fetishizing “hot geek girls”
It seems to me the author of that list is fighting a war impossible to win: there will always be morons on this planet, and they will always outnumber the others. Live with it.
Denigrating things by comparing them to women or femininity
In 23 years in the software industry, I never ever heard someone do that. This is about fighting Don Quixote's windmills.
Stereotyping women’s needs… or ignoring them.
I just cannot find the right words to describe my feelings reading this, sorry.
Using dark UI patterns.
This is so wider than sexism I have no idea why it's here.
Repeating generalizations about gender essentialism.
Ah, a new concept, "gender essentialism". Lobbyists go so fast inventing new terms for their rhetoric fights these days I cannot cope. Ooops, is that generalization? So sorry...
Assuming every woman in tech feels the same way and/or wants to discuss her experiences “as a woman in tech”.
Again, 23 years in tech and I've never seen that happen.
Staying quiet when other men do these things.
I promise I will never stay quiet when bullshitisms appear on my radar, wherever they come from, including from people fighting sexism with arguments that seem to me totally wrong.

Thursday 13 November 2014

Tech journalists

Long ago, there was Cnet's Paul Festa. When Festa went (finally) away, I thought we could take tech journalism practices back to normal. Seems I was wrong. Here's a summary of things that happened to me in the last months:

The unpolite

  • (someone to me) Hello Daniel, I am forwarding below an interview request from a journalist who says he misses your email to ping you
  • (me to that someone) thanks, will reply.
  • (me to journalist) got your request, expect answer to all questions soon
  • (me to journalist) here are the replies. Best regards.
  • ...
  • ...

No ACK, no thanks, no reply, no notification the article will be published, no notification the article was published. In short, the journalist never said me a single word directly. That person is now blacklisted. Can still leave that black list if there are some sort of apologies.

The impatient

  • (journalist to me at 7pm PST) hello M. Glazman, I'm writing an article about blah, I know you're based in Europe but could I call you on the phone in the next half hour?
  • ...

7pm PST is 4am here. I was of course in front of my computer at 4am waiting for a journalist's email and ready to take a call from the US at 4:30am. Of course.

The painful

  • (journalist to me) so what's your activity/title at W3C?
  • (me to journalist) I am co-chairing the CSS Working Group

Article is published, of course w/o notification. I am listed there as "W3C Chairman". Obviously.

The bastard

  • (me to journalist) hello, you interviewed me a few weeks ago and now that the article is published (you did not notify me, did you?), I discover at least one paragraph with quotes from me completely opposite to what I precisely said. What I precisely said is « blah », and you can see it's totally different from the contents of the article so could you please fix this in your article?
  • (journalist to me) this is not my recollection of the interview
  • (me to journalist) well, you recorded the interview so you can check ; please check.
  • (journalist to me) sorry but I don't have time for that
  • (me to journalist) again, the words put in my mouth by your article are absolutely not the ones I said, will you fix them yes or no?
  • ...

No answer, article unfixed. Journalist permanently blacklisted.

The ghost

  • (very polite journalist to me) hello Daniel, first let me introduce myself blah blah if you have some time to answer some questions, I'd be happy to blah blah and best regards looking forward to blah blah
  • (me to journalist) sure, no problem ! send me your questions and I'll reply immediately !
  • (me to journalist) hello, did you send your questions?
  • (me to journalist) hello, I still haven't received your questions...
  • ...

Strange, to say the least.

The rough

  • (journalist to me, precise words, only translated from french) hello, I am a journalist at blah, here are 5 questions. Please answer.
  • ...

In one word only: no. I was polite enough to reply "No, thanks".

The out-of-scope

  • (journalist to me) hello, would you answer a few questions about the future of PHP?

Do I really need to explain?

Monday 10 November 2014

Announcing Quaxe, native desktop and mobile apps from html5 and Haxe

My technical world changed a bit recently with a few events that directly impacted me or the activities of my company, Disruptive Innovations:

  1. Mozilla shows increasing signals that the future of XUL as a platform for embedders like my company is not bright. XULRunner has many users around the world but it's not part of the roadmap any more, unfortunately. I won't discuss here their corporate strategy. My applications BlueGriffon and BlueGriffon EPUB Edition being based on XULRunner and my business being largely based on them, it would be a bit foolish to avoid looking for an alternative...
  2. I have not found a single solution allowing me the flexibility of XUL+JavaScript in native desktop and/or mobile cross-platform apps; there are hybrid solutions for mobile, almost nothing for desktop in a cross-platform fashion.
  3. the two only potential solutions, Qt on one hand and AdobeAir on the other, do not satisfy me for the following reasons:
    1. Adobe Air is nothing near native,
    2. Qt is a big and powerful beast, hard to learn and master.
  4. Apple's Swift looks nice and powerful but cross-platform is not a word available in the Apple ecosystem.
  5. I have discovered Haxe. Haxe is an open source toolkit based on a modern, high level, strictly typed programming language, a cross-compiler, a complete cross-platform standard library and ways to access each platform's native capabilities. If you know ECMAScript and/or Java, you'll find Haxe fun and easy to master. I started playing with it and fell in love with its beauty, simplicity, and the large numbers of packages available.

In such cases, I take a few sheets of paper and start writing ideas. I have put a lot of ink on a dozen of originally blank pages and tested a few designs. I want, I need a very simple, flat learning curve way of writing standalone cross-platform native apps. And if the existing ecosystem can't give me such a tool, well, I do what I always do in such cases: I write my own... So I started writing my own environment for native desktop and mobile applications.

My requirements were the following ones:

  • all UI specified in html5, of course, with the help of role attributes... Maybe I'll add a XUL-like language too just for migration purposes.
  • UI styled by CSS, eh what did you expect? :-)
  • resulting native UI
  • code in Haxe of course compiled to native!!! Assets not trivially readable like with JS...
  • trivial embedding of Haxe-based gaming frameworks
  • trivial embedding of a browser instance (Blink, Servo, etc...). When I say trivial, I really mean it. If you've played with CEF, you probably understand that this is not what I mean.
  • no ugly hacks to deal with OSX menus or Windows icons.
  • dynamic UI changes based on DOM manipulation just like in XUL
  • very simple localization
  • a "Hello world" button in a native window should be a one-minute thing. No big environment to install, no complex setup, no new IDE to learn. You know html5? Just put a <button> inside a new document's <body> in your favorite code editor, open a terminal and type "quaxebuild". Done, you have a native app in hands, ready for distribution.

The result will be Quaxe. Native desktop and mobile applications with native UI from html5 and Haxe.

I am glad to share with you the first demo screenshot below. The app was launched through a open bin/mac/MyFirstTest.app command line on OSX. Just to be very clear, there is NO BROWSER WINDOW in the screenshot below. The app is only a native resizable main frame containing a native button. It's specified in html5, you can access and modify its DOM but it's not your regular browser, there is no Blink, Gecko, Servo or any Web rendering engine inside. There is no common runtime either, à la Adobe Air. It's very, very lightweight despite of having to implement a xml parser, DOM4, a CSS parser, the whole CSS cascade and an OM for the widgetry.

First test screenshot

As you can see above, it's already taking shape. If you're an investor and you're interested, please do not hesitate to contact me at your convenience. Writing native apps is going to be way cooler and simpler than it is now, that's a promise.

Saturday 18 October 2014

La France et Ebola

Je ne comprends absolument pas ce qui se passe en France dans les aéroports avec cette mesure débile de contrôle des passagers arrivant de Guinée-Conarkry, et uniquement eux. Il est tellement facile de faire une escale, et il est tellement facile pour un douanier de savoir, à la présentation du passeport, d'où arrive exactement le passager. Tout passager, sur quelque vol que ce soit, en provenance d'un pays à risque, devrait être contrôlé plus minutieusement qu'on ne le fait aujourd'hui. La mesure en cours est une cautère sur une jambe de bois ; elle ne couvre qu'une petite partie des précautions qui devraient s'imposer. Quand on connait un peu Ebola, l'absence de tout symptôme durant la relativement longue période d'incubation, il faudrait faire mieux et plus que cela. C'est, je trouve, lamentable et dangereux.

Monday 13 October 2014

Philippe Karsenty, Maire-adjoint à Neully s/Seine

Monsieur Philippe Karsenty, Maire-adjoint à Neully s/Seine, vient de remporter assez haut la main un Totalement Crétin en parpaing pour avoir publiquement appelé au délit contre un journaliste, Pierre Haski en l'occurence

twit de Philippe Karsenty

À noter que la Mairie de Neuilly s/Seine est désormais en mode "panique" et twitte à tout va du déminage après un Communiqué de Presse... Karsenty a d'ailleurs changé en urgence la légende de son compte twitter, preuve qu'il y a le feu à la boutique. La-men-ta-ble. J'attends avec impatience le communiqué disant qu'on a piraté son compte twitter...

En attendant, voilà ma réponse à la Ville de Neuilly.

Happy birthday Disruptive Innovations!

Tuesday 30 September 2014

Quaxe

I am playing a lot these days with Haxe and waxe, the wxWidgets bindings library for Haxe. I have then decided to dedicate a blog to my Haxe ramblings, and that blog is Quaxe (pronounced of course quacks, I am a duck lover...).

Monday 29 September 2014

ParisWeb Lightning Talks !

Il est encore le temps de soumettre des Lightning Talks pour ParisWeb ! Robin et moi attendons de pied ferme vos propositions ! Utilisez le formulaire ici.

Friday 26 September 2014

WebKit embedded in a standalone OS X app you could write in ten minutes

  1. install Haxe: download it from here
  2. install nme and hxcpp: in a terminal, type
    • haxelib install hxcpp
    • haxelib install nme
  3. install my own build of waxe-works (that's only needed to build my own fork of waxe, the haxe lib for wxWidgets); in a terminal type:
    • cd <a_safe_place>
    • git clone https://github.com/therealglazou/waxe-works.git
    • cd waxe-works
    • git checkout addWebViewWebKit
    • cd build
    • neko build.n
    • haxelib dev waxe-works <a_safe_place>/waxe-works
  4. install my own build of waxe; in a terminal type
    • cd <a_safe_place>
    • git clone https://github.com/therealglazou/waxe
    • cd waxe
    • git checkout WebView
    • cd project
    • neko build.n ndll-mac-m32
    • haxelib dev waxe <a_safe_place>/waxe
    • haxelib remove waxe-works
  5. build my example (and don't forget to look at the trivial source):
    • cd <a_safe_place>/waxe/samples/04-Simple
    • haxelib run nme test Simple.nmml mac

The cool part is of course step 5. The rest is environment's setup only. Look at the source, recognize very common wxWidgets stuff there, and compare to other ways of embedding WebKit... Click on the thumbnail below to see a screenshot of the resulting OSX app.

Screenshot of demo

Sunday 21 September 2014

Business as usual...

Sarko DEUX ZERO

Tuesday 16 September 2014

Journée des coups de pied au cul qui se perdent

C'est officiel, je regrette de ne pas avoir une pointure 45-fillette pour en filer quelques-uns bien placés... Je vis dans un petit lotissement neuf de quatre maisons. Nous y avons été les premiers occupants depuis le 31 décembre dernier. Les premiers voisins sont arrivés en mai, les autres en juillet. Le premier arrivé après nous s'est trompé dans la fourniture de son PDL (point d'accés réseau électrique) et EDF, sans coup férir et sans notification aucune, a fermé notre contrat électrique... Je ne vous raconte pas le souk. Puis les occupants de la troisième maison ont débarqué et se sont eux aussi trompé mais cette fois de compteur d'eau, ahem. Et la Lyonnaise des Eaux a également, sans coup férir et sans notification aucune, a fermé notre contrat de fourniture d'eau. Certes la fourniture de courant et d'eau n'a jamais été coupée mais quel foutoir. Encore heureux que personne n'a pris notre contrat gaz !!! Attention, je ne dis pas que mes voisins sont les coupables du tout ; les coupables sont la Lyonnaise des Eaux et EDF, qui n'ont jamais vérifié que le détenteur du compteur ou PDL que je suis avait vraiment quitté les lieux, qui ne l'ont jamais notifié de la fermeture unilatérale de son contrat, et qui demandent à ses futurs clients des informations bien trop compliquées ou inaccessibles pour eux. Au fait, tant la Lyonnaise qu'EDF avaient mon mail, mon adresse postale et mon n° de téléphone mobile pour me contacter... La-men-ta-ble.

Ce qui est intéressant c'est le pourquoi de tout ça. Autrefois, dans les temps reculés d'avant le début du troisième millénaire, un technicien passait pour vérifier les compteurs, trouver le bon compteur, etc. Ce genre d'erreurs était donc rare. Aujourd'hui, on demande au client lambda de fournir son PDL (électricité), PCE (gaz), n° de compteur d'eau. La plupart des gens n'ont aucune idée de ce que c'est, sont souvent incapables de localiser l'équipement en question et quand il est localisable, la trappe de visite a parfois été bloquée par le dernier technicien de visite. Bref, on économise les visites IRL, on compte sur un coût faible d'erreur et surtout on met les soucis sur les épaules du client... Je n'ose imaginer combien de temps il aurait fallu pour seulement détecter le souci dans le cas d'une personne âgée sur qui tomberait une merde pareille.

Dans mon cas, le coût de l'absence de procédures de vérification à la Lyonnaise et EDF, c'est une heure et demie de conversations téléphoniques avec les divers intervenants, une présence à mon domicile (et donc pas à mon bureau...) tout l'après-midi du vendredi qui vient. Les "gestes commerciaux" proposés par la Lyonnaise de Eaux et EDF sont assez loin de compenser les 4 heures de travail ainsi perdues.

Donc zut. Et je reste poli.

Monday 15 September 2014

Molly needs you, again!

There are bad mondays. This is a bad monday. And this is a bad monday because I just discovered two messages - among others - posted by our friend Molly Holzschlag (ANC is Absolute Neutrophil Count):

First message

Second message

If you care about our friend Molly and value all what she gave to Web Standards and CSS across all these years, please consider donating again to the fund some of her friends set up a while ago to support her health and daily life expenses. There are no little donations, there are only love messages. Send Molly a love message. Please.

Thank you.

Friday 5 September 2014

Valtrier

On vient de me passer un extrait du brûlot de Valérie Trierweiler. Il parle du voyage à Washington, quelques jours après l'élection présidentielle de 2012 :

« En dehors de Laurent Fabius, il ne faut pas être expert pour comprendre que la plupart des nouveaux ministres n’ont pas le niveau. Je suis affligée de ce que j’entends. Je les observe en silence, en me demandant comment tel ou tel a pu être nommé ministre. Équilibre de courant, équilibre de sexe, équilibre régional ou de parti. Peu sont là pour leur compétence. Cela crève les yeux de l’ancienne journaliste politique que je suis toujours au fond de moi. La presse critique leur amateurisme. Si j’étais toujours au service politique de Match, écrirais-je autre chose ? « Mais je me tais. »

« Merci pour ce moment. », Valérie Trierweiler, Éditions des Arènes, 2014

Je crois que ce passage est encore plus dévastateur que les commentaires sur la personnalité privée de François Hollande. Si les emmerdes volent en escadrille, tout le monde sait déjà que les épouses trompées de politiciens peuvent former une Armée aérienne complète... De toute manière, peu auraient parié un kopeck sur son couple avec Hollande après l'affaire du tweet.

Si le reste de l'ouvrage est du même cru (ce que j'ignore) alors oui, le livre de Valérie Trierweiler quitte aisément la biographie, le livre de souvenirs, la cautérisation voire la vengeance personnelle pour devenir une grenade dégoupillée. Je m'attends donc à ce que de nombreux autres extraits soient amplement commentés dans les jours qui viennent. Le Canard de mercredi va valoir son pesant de cacahouètes à mon avis... Je ne comprends pas comment elle a pu publier un tel document. Soit elle savait parfaitement l'effet qu'allait avoir son livre et cette femme a besoin de soins, soit elle l'ignorait et c'est consternant. Dans les deux, c'est affligeant.

(Nota bene : les commentaires sont fermés sur cet article, j'ai autre chose à faire que de la chasse au troll)

Wednesday 3 September 2014

Ebola, c'est quoi ?

Parce que j'en ai un peu marre de lire/entendre soit tout et n'importe quoi, soit rien du tout, sur Ebola, je vous ai fait un petit résumé. Je ne suis pas expert et encore moins virologue. Mais ça doit faire vingt-cinq ans que je suis avec avidité tout ce qui s'écrit sur les filoviridae, dans les revues grand public ou scientifiques. Donc voilà.

Ebola, c'est quoi ?

Ebola est un virus et pour être plus précis un filovirus. Les filiviridae sont de découverte relativement récente puisque le premier filovirus décrit et nommé l'a été en 1967, lorsque des singes verts de laboratoire infectèrent des laborantins en Allemagne, à Marburg et Francfort, et en Yougoslavie, à Belgrade. Les filoviridae sont ainsi nommés parce qu'au microscope électronique, ils ressemblent à des filaments et forment souvent des boucles ou des crosses.

Ebola filovirus

Contrairement aux informations fournies par les journalistes en ce moment, il n'y a pas deux virus dans la famille des filoviridae mais bien trois, chacun avec plusieurs souches :

  1. le virus de Marburg. Le premier découvert. Excepté la flambée de 1967 dans les laboratoires européens, n'a déclenché que deux épidémies en RDC de 1998 à 2000 et en 2004/2005 en Angola. Dans les pays industrialisés, la létalité est restée contenue bien en-deçà des 50%. En Afrique en revanche, Marburg a atteint des taux de létalités effrayants, tuant neuf personnes sur dix...
  2. le virus Ebola, nommé d'après le nom d'une rivière dans le nord de la RDC. Il est le plus connu des filoviridae à cause surtout du nombre de flambées épidémiques depuis sa découverte en 1976 et parce que l'industrie du cinéma s'en est inspiré dans plusieurs films. Une caractéristique importante d'Ebola est son assez grande mutabilité. Une variante d'Ebola a infecté et tué des singes de laboratoire à Reston dans la banlieue de Washington aux USA... Un employé du laboratoire fut même infecté à la suite d'une coupure mais ne développa aucun symptôme, une conclusion assez éloignée des flambées Ebola en Afrique.
  3. quasi-inconnu, le virus Lloviu est présent en Espagne, Portugal et au sud de la France... La presse n'en parle jamais, je suppose qu'il ne faut pas paniquer la population. Même s'il en est assez éloigné, Lloviu ressemble plus à Ebola qu'à Marburg. Il ne semble pas être pathogène pour l'homme car la grotte dans laquelle il a été détecté est une grotte assez touristique... On envisage que certaines chauve-souris ne soient pas que des porteuses saines mais soient la cible de ce virus.

Et ça fait quoi exactement?

En gros, ça tue, vite beaucoup et très salement. Marburg et Ebola donnent exactement les mêmes symptômes mais avec des taux de létalité un tout de petit peu différents, encore que cela ne soit pas si évident. On appelle les maladies induites par Marburg et Ebola des fièvres hémorragiques mais elles sont bien plus que cela. Si fièvre et hémorragies sont présentes, il y a aussi des dysfonctionnements catastrophiques en série de la plupart des organes internes de la personne touchée.

L'incubation est asymptomatique, on ne ressent rien de spécial, et peut durer de quelques jours à trois semaines. Il suffit de quelques particules virales pour infecter un individu. En laboratoire, des singes ont été infectés avec seulement quatre particules virales... Mise à jour : à noter que l'on n'est pas contagieux pendant la période d'incubation.

Après l'incubation vient la phase, assez courte (quelques jours) de l'amplification massive du virus. Le corps se retrouve saturé de virus. Les virus peuvent même s’agglutiner en particules ressemblant à des cristaux. Les symptômes commencent par une forte fièvre, des douleurs oculaires et maux de tête persistants que les antalgiques ne soulagent pas, des douleurs dorsales insupportables. Suivent les nausées, les diarrhées, l'épuisement et les pétéchies. Les pétéchies sont des hémorragies sous-cutanées, pouvant apparaître sur tout le corps initialement sous forme de petit points rouges puis, au fur et à mesure de leur extension, sous forme de larges taches sombres entraînant la nécrose rapide des tissus cutanés ; les pétéchies sont malheureusement moins visibles sur les peaux noires, au début du moins... Les nausées évoluent rapidement avec la désagrégation des tissus du tube digestif et les hémorragies massives qui y ont lieu ; les patients vomissent un liquide rouge et noir, appelé le vomito negro, extraordinairement chargé en virus, composé de sang et de la liquéfaction des couches supérieures du tube digestif. Tous les liquides sont violemment infectieux, sang, larmes, urine, sperme. Les muqueuses se mettent à saigner spontanément : les gencives, le nez, les yeux, le vagin. Du sang peut suinter des seins tant chez la femme que chez l'homme. Tant que les hémorragies ne sont pas là, le tableau clinique peut faire penser à une autre maladie comme la malaria ou la fièvre jaune, ou encore une des nombreuses autres fièvres endémiques à l'Afrique.

Après la phase d'amplification, les hémorragies internes commencent à atteindre des seuils critiques. Le sujet infecté change de comportement, un effet de bord des hémorragies cérébrales. On note souvent une désorientation profonde, un manque de tonus musculaire particulièrement visible sur le visage. Le sujet peut basculer dans le délire ou même dans la violence. Les yeux sont rougis par les hémorragies se produisant à l'intérieur même du globe oculaire. Les pétéchies nécrosent souvent donnant lieu à des ulcérations énormes et très graves de la peau. Les organes internes commencent à lâcher un par un. Le foie et la rate sont explosés par la charge virale et sont durs au toucher, saturés de cristaux viraux. La moindre piqûre sur la peau (par exemple pour une injection) est extraordinairement douloureuse et peut occasionner des saignements inextinguibles. Certaines muqueuses commencent à se liquéfier, par exemple dans la bouche ou encore dans l'intestin qui peut être alors détaché et expulsé en morceaux lors de diarrhées. La tableau clinique est celui de multiples hémorragies massives, toutes potentiellement fatales, associées ou causant de multiples nécroses internes et externes.

En phase finale, les organes cèdent les uns après les autres sans que la fièvre ne diminue. La mort survient généralement par choc septique, tension en chute libre, coma, dysfonctionnements organiques massifs, au bout d'une quinzaine de jours en tout depuis la fin de l'incubation.

Les autopsies, rares car réalisées dans des conditions de sécurité bactériologique impératives, montrent souvent des organes internes méconnaissables, transformés en de véritables "sac à virus" ou encore totalement détruits.

Tous les primates peuvent être infectés, et des cas de porcs infectés par le virus Ebola Reston ont aussi été répertories même s'ils présentent un tableau clinique différent.

On peut y survivre ?

Oui. Avec beaucoup de chance. Lors d'un des premiers cas documentés en Afrique, un médecin fut infecté par le cas index en prenant du vomito negro directement dans les yeux. Il a survécu. La charge virale peut persister longtemps - plusieurs semaines - dans les globes oculaires et chez les hommes dans les testicules. On ignore pourquoi les filoviridae y stagnent ainsi. Dans au moins un cas lors de l'épidémie de Marburg en Allemagne, un malade a infecté son épouse lors de rapports sexuels.

Mais d'où viennent les filovirus ?

Plusieurs indices historiques pointaient déjà vers les chauve-souris. En particulier, deux cas de Marburg étaient clairement liés à une grotte du Mont Elgon constellée de fientes de chauve-souris. Cependant, la grotte hébergeait aussi de nombreux insectes et les premières recherches pourtant de grande ampleur du vecteur de Marburg dans cette zone n'avaient rient donné. En 2007 enfin, il a été prouvé que la roussette d'Afrique, une chauve-souris très commune, héberge le virus Marburg. Elle n'est pas la seule car de l'ARN viral a été retrouvé dans au moins neuf autres espèces de chauve-souris.

Les populations indigènes vivant autour du Mont Elgon ont rapporté plusieurs flambées anciennes d'une maladie dont le tableau ressemble à celui de Marburg. Sans autre indice, il est impossible de confirmer que c'est bien Marburg qui en est à l'origine même si cela semble extrêmement plausible.

Le virus Ebola et le virus Lloviu sont également portés par des chauve-souris très communes

Les études sur le génome de ces chauve-souris, porteuses saines, et celui de filoviridae montrent que les virus existent depuis très, très longtemps, probablement plusieurs dizaines de millions d'années. Des éléments du génome viral ont été retrouvés, appropriés par leur hôtes, dans le génome de chauve-souris.

Ebola et Marburg ont deux modes principaux pour contaminer un être humain :

  1. le virus contamine un primate et un être humain consomme la viande de ce primate, on appelle ça la viande de brousse.
  2. un fruit est contaminé par une chauve-souris frugivore et un être humain finit de consommer le fruit. Il semble qu'un des cas index de l'épidémie en cours puisse être un enfant de deux ans ayant fini un tel fruit en partie consommé par une chauve-souris. Dans le cas des contaminations par Marburg à la grotte du Mont Elgon, on envisage des coupures sur des roches recouvertes de guano de chauve-souris, ou la respiration d'un air saturé par du guano sec et naturellement aérosolisé.

Au moins un cas de transmission aérienne d'Ebola semble avéré, entre plusieurs singes lors de l'épizootie à Reston en Virginie aux US. Les autres formes d'Ebola et Marburg ne semblent pas se transmettre par voie aérienne, fort heureusement.

Au moins un cas de transmission d'Ebola Reston du porc à l'homme semble probable aux Philippines en 2008, indiquant un premier passage de la barrière des espèces inquiétant.

Il faut être inquiet ?

À moins de vivre en zone infectée ou à proximité immédiate, non il n'y a pas lieu de paniquer.

Pour les pays d'Afrique infectés et les pays limitrophes, là par contre il est grand temps de paniquer. Les structures de santé, déjà totalement déficientes, ont été évidemment les premières à payer le prix fort face à l'infection. Le nombre de soignants locaux décédés, médecins et infirmiers, doit être considérable. Au-delà d'un certain stade, et sans quarantaine stricte imposée à tout malade et ses contacts, il devient impossible de contenir la progression exponentielle de l'épidémie. Elle est amplifiée par les coutumes funéraires locales, qui font la famille s'occuper du corps du défunt avec de multiples contacts corporels. La progression de l'épidémie ne s'arrêtera alors que lorsqu'elle aura tellement tué que les gens resteront naturellement isolés, interrompant la chaîne de diffusion par contact.

Le grande crainte de l'OMS, comme lors de la fameuse flambée dite "Mayinga", est qu'une grande ville disposant d'un aéroport international soit touchée. Des personnes infectées par un filovirus mais encore asymptomatiques seraient alors à seulement quelques heures du monde entier. Il est à noter que les contrôles de température que l'on montre en boucle à la télévision ne peuvent servir à détecter que des sujets déjà en amplification virale. Les sujets en phase d'incubation ne présentant pas de fièvre, ils passent au travers des mailles du filet d'où les situations d'alerte dans tous les pays recevant potentiellement des voyageurs aériens en provenance des pays touchés.

Quels pays ont déjà été touchés ?

Pays Virus/Souche Date (létalité)
Ouganda Ebola/Bundibugyo
Ebola/Soudan
Marburg/Marburg
Marburg/Ravn
2007 (34% décès)
2000 (53%), 2011 (100%)
2007 (33%), 2012 (50%)
2007 (0%)
RDC Ebola/Bundibugyo
Ebola/Soudan
Ebola/Zaire
Marburg/Marburg+Ravn
2012 (47%)
2014 (0%)
1976 (88%), 1995 (80%), 2003 (90%), 2007 (71%), 2008
1980 (83%)
USA Ebola/Reston 1990 (0%)
Italie Ebola/Reston 1992 (0%)
Philippines Ebola/Reston 1990 (0%), 1996 (0%), 2008 (0%), 2009 (0%)
Sud Soudan Ebola/Soudan 1976 (53%), 1979 (65%), 2004 (41%)
Côte d'Ivoire Ebola/TaïForest
Ebola:Zaire
1994 (0%)
2014 (50%)
Suisse Ebola/TaïForest 1994 (0%)
Congo Ebola/Zaire 2001
Gabon Ebola/Zaire 1994, 1996, 2001, 2002, 2003
Afrique du Sud Ebola/Zaire
Marburg/Marburg
1996
1975 (33%)
Allemagne Marburg/Marburg 1967 (23%)
Yougoslavie Marburg/Marburg 1967 (23%)
Kenya Marburg/Marburg
Marburg/Ravn
1980 (50%), 1987 (100%)
1987 (100%)
Angola Marburg/Marburg 2004 (90%)
Liberia Ebola/Zaire 2014 (50%)
Guinée Ebola/Zaire 2014 (74%)
Sierra Leone Ebola/Zaire 2014 (43%)
Nigeria Ebola/Zaire 2014 (39%)

- page 1 of 282